Pour écrire

Elle avait l’intuition que, pour écrire, il ne fallait presque plus vivre. Seulement s’isoler, glacer le temps, pour en tirer, à force de ténacité, des cristaux transperçants.

Michèle Manceaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.