La nuit nous trompe

Allons, c’est la nuit. La nuit déforme nos pensées, ce sont les grimaces de l’obscurité, des ténèbres, de l’insomnie, qui nous rendent abêtis de soucis, d’angoisses et de tourments, qu’exagère notre nature. Nous ne sommes pas nyctalopes, nous redoutons le noir, l’absence ou le mensonge des formes, la menace des ombres. La nuit défigure et nous trompe. La nuit on voit tout en noir.

Anne-Marie Garat

2 commentaires sur “La nuit nous trompe

Laisser un commentaire